Henri Nestlé, un entrepreneur suisse à succès

Henri Nestlé (né Heinrich Nestlé, 10 août 1814 – 7 juillet 1890) était un confiseur suisse d’origine allemande et le fondateur de Nestlé, la plus grande entreprise mondiale d’alimentation et de boissons ainsi que l’un des inventeurs du lait condensé.

Heinrich Nestle est né le 10 août 1814 à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne. Il est le onzième des quatorze enfants de Johann Ulrich Matthias Nestlé et Anna-Maria Catharina Ehemant. Par tradition, le père de Nestle hérite de l’entreprise de son père, Johann Ulrich Nestle, et devient vitrier,.

La famille Nestlé a ses racines dans l’ouest de la Souabe, principalement dans les communes de la Forêt Noire telles que Dornstetten, Freudenstadt, Mindersbach, Nagold et Sulz am Neckar. Dans le dialecte souabe,”Nestlé” est un petit nid d’oiseau. Le nom Nestlé a également des variantes différentes, y compris Nästlin, Nästlen, Nestlin, Nestlen et Niestle.

Henri Nestlé est originaire d’Allemagne

L’arbre généalogique de Nestlé a commencé avec trois frères originaires de Mindersbach, Hans, Heinrich et Samuel Nestlin. L’armoirie de la famille représente trois jeunes oiseaux du nid nourris par leur mère. Hans, l’aîné, est né en 1520 et a eu un fils du même nom, qui plus tard est devenu maire de Nagold. Son fils Ulrich était barbier et son cinquième fils était le premier vitrier de la famille. Depuis plus de cinq générations, cette profession s’est transmise de père en fils. De plus, les Nestles ont fourni un certain nombre de maires pour les communes de Dornstetten, Freudenstadt, Nagold et Sulz am Neckar.

Avant l’âge de 22 ans, en 1836, il effectue un apprentissage de quatre ans chez J. E. Stein, propriétaire d’une pharmacie. Il émigre en Suisse entre 1834 et 1830 (la date est inconnue).

Fin 1839, il est officiellement autorisé à Lausanne, en Suisse, à faire des expériences chimiques, à composer des ordonnances et à vendre des médicaments. Au cours de cette période, il change son nom pour Henri Nestlé afin de mieux s’intégrer en Suisse romande où l’on parle français, il finira d’ailleurs par rester définitivement en Suisse.

L’empire d’Henri Nestlé prend forme

En 1843, Henri Nestlé s’est lancé dans l’une des industries les plus progressistes et polyvalentes de la région, la production de colza. Il s’est également impliqué dans la production d’huiles de noix (utilisées pour alimenter les lampes à huile), de liqueurs, de rhum, d’absinthe et de vinaigre. Il a également commencé à fabriquer et à vendre de l’eau minérale gazeuse et de la limonade, bien que Nestlé ait renoncé à la production d’eau minérale pendant les années de crise, de 1845 à 1847.

En 1857, il a commencé à se concentrer sur l’éclairage au gaz et les engrais.

On ne sait pas quand Henri Nestlé a commencé à travailler sur le projet de préparation alimentaire pour nourrisson, bien qu’en 1867 Nestlé ait pu produire un produit laitier en poudre viable. On sait que son intérêt a été stimulé par plusieurs facteurs. Nestlé et sa femme n’avaient pas d’enfants mais ils étaient tout deux conscients du taux élevé de mortalité infantile. Nestlé aurait été au courant du travail de Justus von Liebig dans le développement d’une préparation pour nourrissons.

Henri Nestlé, l’innovateur

Henri Nestlé a combiné du lait de vache avec des céréales et du sucre pour produire un substitut au lait maternel. De plus, lui et son ami Jean Balthasar Schnetzler, un scientifique spécialiste de la nutrition, ont enlevé l’acide et l’amidon de la farine de blé parce qu’ils étaient difficiles à digérer pour les bébés. Initialement appelé “kindermehl” (farine pour enfants), son produit avait un avantage sur la “soupe pour nourrissons” de Liebig en ce sens qu’il était beaucoup plus facile à préparer, ne nécessitant qu’une cuisson avant l’allaitement. Il s’est rapidement avéré être une option de choix pour les mères incapables d’allaiter leurs enfants.

Les gens ont rapidement reconnu la valeur de ce nouveau produit et la  “Farine Lactée Henri Nestlé “(farine de lait de Henri Nestlé en français) a été vendue dans une grande partie de l’Europe. Dans les années 1870, l’aliment pour nourrisson Nestlé, fabriqué à partir de malt, de lait de vache, de sucre et de farine de blé, se vendait aux États-Unis au prix de 0,50 $ le biberon. Ses inventions influenceront les chocolatiers suisses et faciliteront l’élaboration du chocolat au lait, véritable symbole du chocolat suisse.

Après avoir mené de nombreuses affaires dans de nombreux domaines, Henri Nestlé se retire du monde économique et finit sa vie entre Montreux et Glion. Il meurt d’un arrêt cardiaque le 7 juillet 1890 à l’âge de 75 ans.